A.P.P.O.R.T.
« Union européenne :
Fonds Européen de Développement Régional »



« INTERREG efface les frontières »

 IV. L’application opérationnelle

Fin 2011, le thème de l’exercice et la localisation de l’exercice furent choisi : accident routier impliquant un TMD et un autocar sur un tronçon de l’autoroute à Mouscron.


L’exercice visait à tester la capacité d’engagements de renforts français vers la Belgique et à cette occasion l’engagement du DLE (Détachement de Liaison et d’Evaluation) ainsi que les communications entre le centre 100 et le COZ Nord.

Le noyau organisateur était composé du Commandant JACQUES SDIS59/EMIZ, le Commandant HAUMONT, Expert RPA Hainaut Sécurité, Cdt du SRI de Braine-le-Comte, le Capitaine e.r. RENIER, Expert RPA Hainaut Sécurité.

Dans le cadre de la préparation de l’exercice, un groupe de travail APPORT a participé en qualité d’observateur à l’exercice du 15/5/2012 à Mortagne, organisé par la Sous-Préfecture de Valenciennes.

Le groupe de travail chargé de la préparation de l’exercice s’est élargi à d’autres participants que le partenaires APPORT, à savoir :

  • les acteurs locaux (Commandant LOWAGIE, SRI de Mouscron, Cécile FIEVEZ, Fonctionnaire PLANU de Mouscron)
  • les acteurs supra-locaux (Capitaine JONAS, Centre 100 de Mons, le Dr TAMINIAUX, Inspecteur d’Hygiène en charge de la planification d’urgence, ainsi que plusieurs officiers belges et français.

Le 28 février 2013 s’est donc concrétisée la réalisation d’un objectif fondateur du programme APPORT, l’organisation d’un exercice qui a engagé quelques 350 participants issus des services d’incendie belges et français, des SMUR belges et du SAMU 59, des services de police belge et du Parquet du Procureur du Roi de Tournai, du Bureau de Sécurité provincial, des Centres 100 et 101 belges, des COZ et CODIS français, de l’EMIZ et des services du Gouverneur.


Les trois objectifs clés ont été atteints :

    1. La mise en place et l’engagement du Détachement de Liaison et d’Evaluation
    2. L’activation des communications radio et des dispatchings belges et français
    3. La mobilisation et l’envoi rapide de renforts français vers la Belgique (pompiers SDIS 59 et SAMU français).

Par ailleurs, ont été impliqués des élèves stagiaires journalistes issus des télévisions belges (NOTELE) et français (WEO) qui ont joué le rôle de simulation de la pression médiatique.

Cet exercice présenté aux Autorités belges et françaises par Mr le Préfet délégué à la défense et à la Sécurité CHOQUET, par Mr le Commissaire d’Arrondissement, Gouverneur a.i. Guy BRACAVAL et par Madame la Députée Annie TAULET en charge de la formation aux métiers de la sécurité et Présidente de Hainaut Sécurité a suscité un important intérêt des médias radio, télévisuels et écrits de part et d’autre de la frontière. L’exercice a considérablement augmenté le nombre de visiteurs sur le site internet.

L’exercice basé sur un accident de circulation impliquant au départ trois voitures et une moto s’est vu confrontée à deux sur accidents impliquant un nombre important de victimes (bus scolaire) mais aussi une fuite de produit liquide toxique et inflammable liée à l’implication d’un transport de matières dangereuses. Il a impliqué quelques 250 participants.

L’exercice a été suivi d’un débriefing à chaud et a froid et a permis de dégager les pistes d’améliorations nécessaires et mettre à jour les procédures opérationnelles.

éditeur responsable : Yves Van De Vloet, maintenance du contenu : Olivier Beerens,
date mise à jour : 27-3-2014, s'identifier